Aperçu avant impression Fermer

Affichage de 10239 résultats

Description archivistique
Avec objets numériques
Aperçu avant impression Hierarchy Affichage :

Registre des cartes d'études [délivrées pour copie ou reproduction d'oeuvre(s)]

Le registre des cartes d'études délivrées aux copistes a été introduit, comme le système d'enregistrement dit "Agenda" pour la correspondance et les dossiers administratifs des Musées, par Victor Stiénon, nommé Secrétaire par le ministre de l'Intérieur après le rachat du musée par l'Etat belge en 1843.
On y trouve par ordre chronologique d'enregistrement la liste des copistes à qui a été délivrée une carte d'étude - soit l'autorisation, pour une période déterminée variable, de copier une ou plusieurs oeuvres du musée. L'usage du registre a été remplacé à partir de 1903 par un système de fiches, similaire dans son fonctionnement.
Les enregistrements sont numérotés de 1 à 4147, non sans erreurs ou omissions. A ces numéros correspondent les cartes d'études délivrées, et, dans un certain nombre de cas, un dossier comprenant la correspondance ou autres documents en lien avec la demande. Ces numéros ne sont cependant pas significatifs du nombre de copistes ayant travaillé au musée, car un même copiste, s'il demandait une nouvelle carte, pouvait faire l'objet d'un nouvel enregistrement ou voir sa carte précédente prolongée.
Le registre comprend cinq colonnes. Dans la première, on inscrivait le numéro d'enregistrement; dans la deuxième, le nom du copiste, souvent complété par son prénom et son lieu de naissance; puis venaient l'adresse du domicile ou du lieu de séjour à Bruxelles du copiste, la date de délivrance de la carte d'études, et la signature du copiste. On trouve de temps à autres des indications supplémentaires telles par exemple la date de renouvellement de la carte ou le fait que la demande concerne une reproduction photographique.

Dossier concernant la mise en dépôt de plusieurs tableaux à l’hôtel de ville de Saint-Nicolas-Waes, à savoir Les Athéniens s’embarquant pour Salamine de Joseph-Denis Odevaere (toile, 388 x 539 cm, inv. 148), Victoire navale de Canaris sur les Ottomans donné tantôt à Odevaere (inv. 147) tantôt à Slingeneyer ? (toile, 500 x 685 cm : confondu avec inv. 2777 ?), La prestation de serment de Guillaume Ier par Odevaere (inv. 3042) et Saint Martin partageant son manteau (toile, 348 x 289 cm) par J[ules] Pécher.

La commission du Musée fait savoir au ministre qu’elle entend n’accepter cette mise en dépôt qu’à la condition que lui soient restituées quatre grisailles de Geeraerts remises en 1885 et 1887, à titre de dépôt, aux églises de Warneton et de Chokier. La demande abouti en ce qui concerne les grisailles déposées à Warneton.

Dossier concernant un Portrait de femme par Goovaert Flinck, le Portrait de lady Falkland par Janssen van Keulen et Sainte Madeleine repentante de [Peter Paul] Rubens, œuvres offertes en vente par le marchand de tableaux Louis Delehaye (Anvers).

Contient une photographie du tableau Sainte Madeleine repentante, oeuvre qui fut cause d’un litige, la toile ayant été endommagée lors de son séjour au Musée. Dans ce même dossier, le tableau Sainte Madeleine repentante fut également offert en vente par Mr H. von Behr (Berlin) et l’offre fut également refusée.

Résultats 51 à 60 sur 10239