Affichage de 10239 résultats

Description archivistique
Avec objets numériques Français
Options de recherche avancée
Aperçu avant impression Hierarchy Affichage :

Dossier concernant trois tableaux de Rubens, une Vénus, Quatre têtes de nègre et un Portrait de Pallavicini, à vendre en Italie et signalés par Mr A. Charles, consul de Belgique à Florence. — Sans suite apparente.

Le dossier contient un rapport de Victor Le Roy d’après lequel le tableau des Quatre têtes de nègres a fait partie de la collection Pommersfeld (vendue à Paris en 1867), puis de la collection Narischkine (vendue à Paris en 1883), puis de la collection du prince Demidoff de San Donato.

Dossier concernant la vente Narischkine (Paris, 05.04.1883) et les œuvres de Pieter de Hoogh, Rembrandt, [Gerard] Terburg et Rubens que le Musée souhaite acquérir à cette vente. — Sans suite.

Le Musée souhaite pouvoir faire usage du crédit spécial de 100.000 francs alloués par la loi du 27 mai 1876. Les délégués reconnaissent finalement sur place à Paris que la seule œuvre convenable sous tous rapport est le Rubens, Têtes de nègres. La commission depuis Bruxelles invite les délégués à ne pas acheter l’esquisse de Rubens.

Dossier concernant la collection de lord Danley offerte en vente par Christie (Grande-Bretagne, Londres). Intérêt pour le tableau L’artiste et sa femme, de Jacob Jordaens. — Sans suite.

Dossier concernant également La Sainte Famille, (inv 4581) tableau attribué au départ à Abraham Janssens, actuellement donnée à Jacob Jordaens et acheté par les Amis du Musée à la Sackville Gallery (Max Rotschild) (Grande-Bretagne, Londres).

Dossier concernant quatre tableaux italiens de valeur, offerts en vente par Mr Edmond de Jeannin (Bruxelles), à savoir une Sainte famille (bois) de Fra Bartolomeo della Porta provenant de la galerie du marquis Pucci de Florence, un Saint Jean dans le désert (toile) du Guerchin provenant de la galerie du duc de Lucques, un Pèlerin à mi-corps (toile) de Jacopo da Ponte dit Le Bassan et une petite Nature morte avec animaux attribuée à Michel-Ange delle Battagli [Michelangelo Cerquozzi ?]. — Sans suite.

Héris a été chargé de faire un rapport sur les tableaux pour le compte du baron I. de Rothschild. Mr de Jeannin ne parvenant pas à placer ses tableaux écrit à Navez que « qui est appelé à donner sa voix sur les acquisitions nécessaires à un musée ne devrait pas être en même temps marchand de tableaux » (lettre datée 22.11.1851). De fait, la commission directrice émet sur les tableaux un avis très différents de celui formulé par l’expert Etienne Le Roy (lettre au ministre du 22.11.1851). Elle reconnaît, contrairement à l’expert, que certaines de ces œuvres ont un mérite très élevé mais, vu la pénurie de moyens, préfère privilégier le complètement de la collection des tableaux hollandais et flamands. De Jeannin propose une baisse de prix car, écrit-il « les objets d’art ont perdu la moitié de leur valeur en conséquence des agitations politiques » (lettre du 25.11.1851).

Résultats 11 à 20 sur 10239